魁省法院发布禁令,要求政府继续处理CSQ技术移民申请 Quebec judge orders province to continue processing Skilled Worker Program applications

#1

飞出国: 据Canada Immigration Newletter报道,魁北克省移民部长于2019年2月7日上午提出了新的魁省法案——第9号法案(Bill 9),计划将2018年8月2日之前递交的任何魁省技术移民申请都将被“一刀切”式地全部作废,申请人将会拿回自己申请费用。

对此,魁北克高等法院的法官弗雷德里克·巴尚(Frederic Bachand)命令魁省政府继续处理常规技术工人项目的1.8万份清单申请。针对魁省政府取消常规技术工人项目1.8万份库存申请的法律诉讼,法院颁布了为期10天的禁令:要求魁省政府在第9号法案通过之前,按以往的速度继续处理魁北克CSQ常规技术移民的申请。

魁北克省移民部长西蒙·巴雷特(Simon Jolin-Barrette)周一在一份新闻稿中宣布,魁北克省将尊重魁北克高等法院的决定,将继续处理申请,直到第9号法案获得魁省议会通过。待第9号法案出台后,政府将取消积压案件,并将审理时间从36个月缩短至6个月。

Juge québécois ordonne la province de continuer à traiter les demandes en vertu du programme régulier des travailleurs qualifiés

Injonction de 10 jours accordée dans la bataille juridique contre la mesure du gouvernement d’annuler les 18,000 demandes en inventaire du programme régulier des travailleurs qualifiés

February 25, 2019 By CIC News

55 Shares

La décision par le juge Frédéric Bachand donne une injonction temporaire de 10 jours en réponse aux arguments d’un groupe d’avocats en droit de l’immigration qui a essayé de lutter contre l’arrêt du traitement des demandes en inventaire en ayant catégorisé la mesure de « complétement illégal » et comme ayant des conséquences « dévastatrices » pour les demandeurs affectés.

Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec a proposé d’annuler toutes les demandes en cours du programme régulier des travailleurs qualifiés soumises avant le 2 août 2018 dans le projet de loi introduit le 7 février.

Le projet de loi 9 indique que l’ordonnance d’annulation devrait prendre effet immédiatement.

Simon Jolin-Barrette, le ministre de l’immigration du Québec a annoncé lundi dans un communiqué de presse que la province respectera la décision de la Court supérieure du Québec et continuera de traiter les demandes jusqu’à ce que le projet de loi 9 soit adopté par l’Assemblée Nationale du Québec.

Guillaume Cliche-Rivard, le président de l’association québécoises des avocats et avocates en droit de l’immigration (AQAADI) a affirmé à Radio-Canada que « c’est vraiment aujourd’hui une très belle nouvelle, et une très belle nouvelle pour la société québécoise aussi ».

La demande d’injonction a été faite par l’AQAADI au nom de Seeun Park, une infirmière d’origine coréenne dont la demande de certificat de sélection faite en vertu du programme régulier des travailleurs qualifiés était comprise dans ceux affectés par la mesure gouvernementale.

Un CSQ doit être émis par le gouvernement du Québec avant qu’un demandeur en vertu du programme régulier des travailleurs qualifiés puisse présenter une demande de résidence permanente canadienne.

AQAADI demande à la Cour supérieure du Québec d’ordonner au gouvernement de continuer à traiter les demandes de certificats de sélection du Québec (CSQ) « à un rythme usuel » et ce jusqu’à ce que le projet de loi soit adopté par l’Assemblée Nationale du Québec.

La demande argumente que le ministre de l’immigration du Québec est requis par la loi d’émettre des décisions sur les demandes en inventaire et n’a pas le pouvoir discrétionnaire de refuser de le faire.

Des groupes allant de l’association du barreau canadien jusqu’au conseil du patronat, unissant les grands chefs d’entreprises au Québec ont également évoqué une inquiétude quant à la mesure d’annulation des demandes en inventaire par la CAQ.

La proposition de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a été largement critiquée comme étant injuste considérant que beaucoup des demandeurs attendent une décision finale sur leur dossier depuis longtemps et le fait que des milliers vivent et travaillent déjà au Québec en vertu d’un visa de résidence temporaire.

Le gouvernement indique que les demandeurs affectés devront créer un profil en utilisant le nouveau système de déclaration d’intérêt de la province, introduit en août dernier pour gérer la banque des candidats du programme régulier des travailleurs qualifiés.

Les demandes que le gouvernement veut annuler ont été soumises lorsque le PRTQ acceptait les demandes en format papier en vertu d’un modèle de premier arrivé, premier servi.

Lorsque le projet de loi a été introduit, le ministre de l’immigration du Québec, Simon Jolin-Barrette a annoncé que le système de déclaration d’intérêt est plus approprié pour les efforts faits par la CAQ afin d’adapter la sélection des travailleurs qualifiés aux pénuries de main-d’œuvre de la province.

Lorsque le projet de loi 9 a été introduit, le Ministre Jolin-Barrette avait annoncé qu’annuler les demandes en inventaire était nécessaire pour que le gouvernement puisse se concentrer sur la banque des déclarations d’intérêt et réduire les délais de traitement de 36 à six mois.

#2

魁省政府将优先处理居住在魁省的申请人

飞出国: Canada Immigration Newletter昨日报道:魁北克省省长François Legault称政府将优先处理已在魁省内居住、持有临时居留许可在魁省工作的3700位申请人。这些申请人依旧需要向魁省的Arrima系统提交EOI。

魁省监察员Marie Rinfret对第九号法案进行了批评,表示魁省政府取消申请的决定缺乏同理心,要求尊重魁北克现有的申请。

Quebec government will ‘prioritize’ skilled worker applicants already living in province

3,700 applications among 18,000 Quebec government has been trying to dismiss

February 28, 2019 By CIC News

56 Shares

Quebec Premier François Legault addressed his government’s controversial move to dismiss a backlog of 18,000 pending skilled worker applications Thursday, saying the province will prioritize 3,700 applications from candidates already working in the province on temporary permits.

Legault’s Coalition Avenir Québec (CAQ) government was hit with a 10-day injunction earlier this week by a Quebec Superior Court judge who ordered the government to continue processing the backlogged applications.

The injunction was requested by an association of Quebec immigration lawyers that argued Quebec’s immigration minister is required by law to issue decisions on the pending applications and does not have the discretionary authority to refuse to do so.

The CAQ government introduced legislation known as Bill 9 on February 7 that called for the immediate termination of the paper-based applications, which were submitted prior to the introduction of an online, expression of interest-based selection process for the Quebec Skilled Worker Program (QSWP) last August.

Legault told reporters Thursday that the candidates the CAQ wants to prioritize will still have to submit an expression of interest through the province’s new Arrima portal — which manages the pool of candidates for the QSWP — and said their expressions of interest will only be processed once Bill 9 is passed into law.

The premier was responding to criticisms levied by Quebec’s Ombudsperson, Marie Rinfret, in a written brief submitted to a National Assembly committee that is studying Bill 9.

Rinfret said the 18,000 applications represent around 45,000 people when spouses and dependent children are factored in, of whom 6,000 are already living in Quebec.

Rinfret said CAQ’s decision to cancel the applications lacked empathy and was “an essentially administrative solution to a human problem.”

The ombudsperson condemned the CAQ government’s disregard for the “life projects” that the applications represent and called on it to honour the applications from those already in Quebec.

Rinfret said each of the 14,300 overseas applicants who won’t be prioritized should have all application and language test fees refunded and receive a signed letter of apology from Quebec’s CAQ Immigration Minister Simon Jolin-Barrette.

When Bill 9 was introduced, Jolin-Barrette said the new expression of interest-based system is a better fit for the CAQ government’s efforts to tailor the selection of skilled workers to labour shortages in regions around the province.

Jolin-Barrette said dismissing the application backlog was necessary so the government could focus on selecting candidates who have applied through Arrima, and reduce processing times from 36 months to six months.